Biographie

Initialement Juriste de formation, Fanny Crouet a été encouragée à se lancer dans la carrière lyrique par Janine Reiss, l’illustre chef de chant de Maria Callas. Elle a reçu une formation artistique complète (chant, violon, art dramatique) notamment au conservatoire régional de Strasbourg et à l’Ecole Normale de Musique de Paris (diplôme supérieur d'art lyrique). Elle s’est perfectionnée ensuite vocalement à Munich auprès de Gerd Uecker (bayerische Staatsoper) grâce à une bourse de l'Akademie der Musik Deutschland et  à Vienne auprès du chef d'Orchestre Niels Muus (Mozarthaus,Volksoper). Pour le répertoire baroque, elle reçoit les conseils de Jean-Paul Fouchécourt (Académie des Folies Françoises) et Stéphane Fuget.  Elle travaille la technique Alexander auprès d’Agnès de Brunhoff (CNSM, CFT Alexander) et la technique vocal auprès de Valérie Guillorit (CNSM).

 

 Elle est par ailleurs lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux : premier prix du concours de chant sacré de Paris présidé par Viorica Cortez, premier prix aux concours d’excellence en chant et d’art lyrique de la Fondation Bellan, premier prix au concours des Maîtres du Chant Français, finaliste du concours FLAME aux côtés de Julie Fuchs et d’Alexandre Duhamel, et finaliste de l’ARMEL Opera Competition à Budapest en 2016.

 

Dotée d’un tempérament de théâtre, elle commence sa carrière en parallèle de ses études musicales avec les rôles pyrotechniques de colorature, notamment celui de la Reine de la Nuit dans la Flûte Enchantée de Mozart en de nombreuses productions en France (60 dates au théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris dans une production sous le parrainage de Raymond Duffaut, sur la scène Nationale du Mans, à Rennes avec Medicis Productions, en concert à la demande d’Alain Duault, et en concert à la Steinway Haus de Munich). Elle tient le rôle de la fée dans Cendrillon à Paris (mise en scène par Didier Henry aux côtés d’Elsa Dreisig et de  Marie Perbost), le rôle-titre de Lakmé (scène nationale 61 et salle des concerts du Mans) et celui de Dolorès (Andalousie) au Grand-Théâtre d’Angers.

 

En 2016, elle se produit au théâtre des Champs-Elysées et à l’Opéra de Canton dans l’Enfant et les sortilèges (rôles du Feu et du Rossignol). Depuis, elle a servi de nombreuses héroïnes viennoises (Franzi dans Sang viennois, Adèle dans la Chauve-Souris de Johann Strauss, Hélène dans Rêve de Valses d'Oscar Straus) et Offenbachiennes, bicentaire oblige (Olympia et Fantasia à l’Opéra de Tours -jeune public 2019- et Catherine dans le Mariage aux lanternes à l’Odéon-Opéra de Marseille- en 2019 sous la direction de Jean-Christophe Keck).

Sa voix diamantée évoluant vers plus de velours, on lui confie également des rôles tels que Frasquita dans Carmen (scène Nationale du Mans 2018), Flora et doublure du rôle-titre dans Traviata (scène Nationale du Mans 2019).

Par son agilité et sa riche palette de couleurs, sa voix est à présent idéale pour  le répertoire baroque (Vivaldi, Haendel, Hasse, Bach, Rameau et particulièrement Haendel), classique (Haydn, Mozart) et belcantiste (Donizetti, Bellini et particulièrement Rossini).

 

Sensible et attachée à des formes musicales plus intimistes, elle se produit régulièrement en récital (Salle Cortot, Salle Gaveau, en partenariat avec l’Orchestre de l’Opéra de Massy, à la Bibliothèque Nationale du Maroc à Rabat, à la Maison de la Musique de Budapest et en de nombreux festivals).

Mélodiste de premier choix, son enregistrement de l’intégrale des mélodies pour voix seule de Léo Delibes avec le pianiste Artur Avanesov (préface Alain Duault) pour  le label Suoni e colori est salué par la critique et reçoit en 2015 l’Orphée d’Or, plus haute distinction de l’Académie du disque lyrique. En 2019, à la demande du festival des Forêts, elle chante en première mondiale la célèbre Dictée de Mérimée mise en musique par Isabelle Aboulker.

Artiste engagée, elle se produit en récital au profit d’associations caritatives (notamment Autisme Genève en 2019). Elle travaille également à rendre l’opéra plus accessible au jeune public au sein du programme Opéra Buissonnier, dont le premier spectacle est parrainé par Patrick Poivre d’Arvor. Elle co-créée en 2019 un opéra pour bébés basé sur les résultats de nombreuses études scientifiques et mène des expérimentations (-concluantes-) en partenariat avec le réseau Doudou Crèches.

En 2015, elle a enregistré le célèbre Duo des Fleurs pour le film « Marguerite » de Xavier Giannoli et a prêté également sa voix à l’actrice Catherine Frot (césar de la meilleure actrice 2026) dans un extrait de Norma de Bellini.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now